Produits les mieux notés

Le Sohlenberg

Nous traversons Reichsfeld.

Tandis qu’autour de la maison le schiste habille nos pentes les plus abruptes de sa couleur fraîche et de ses lignes cassantes et droites, c’est un changement total d’ambiance qui s’opère.

Le sol rose-orangé du sable chaud et les pierres rondes aux courbes douces semblent nous transporter à une autre époque. En effet, nous nous retrouvons à présent quelques 200 millions d’années plus tard, à l’air Permien (- 300 M av. JC).

Deux grès rouges se mélangent et se décompose en “Sandt” (sable en alsacien).

En minorité, on trouve le bien célèbre grès des Vosges, et majoritairement, on rencontre chez nous le grès permien, plus complexe et plus brut. Nous y trouvons un éventail d’éléments minéraux plus importants, comme l’argile appréciée pour ses vertus de rétention de l’eau, qui préserve les vignes de la sécheresse. Situé sur une grande zone sismique, les mouvements fréquents expliqueraient ce mélange de grès, vosgiens et permiens.

Exposé Sud-Est, le coteau du Sohlenberg se réchauffe au moindre rayon de soleil, donnant des vins floraux dès leur jeunesse. Quelque chose nous titille les papilles, comme s’il y avait un petit pétillement sur le bout de la langue : cette danse des vins du Sohlenberg est typique des vins issus de terroirs gréseux.